Menu


 



Inscription à la newsletter








Partager ce site

La vocation normande pour la Paix

Vendredi 29 Juin 2018

Communiqué du Réseau citoyen du Cercle Normand de l'Opinion


De l’avis général et la presse, pratiquement unanime, s’en est fait l’écho, le Forum pour la Paix, organisé par la Région Normandie, au Mémorial de Caen, a été un succès.

D’éminentes personnalités sont venues débattre des dangers actuels que suggère la conjoncture internationale, et ce, dans un cadre détendu où les postures comptent peu par rapport aux réflexions de fond.

Deux critiques, cependant, ont été formulées :

  1. la première, mesquine et quelque peu « poujadiste », sur le coût d’une telle manifestation (la notoriété n’a pas de prix : il n’y a pas lieu d’épiloguer longuement sur cette remarque) ;
  2. la seconde, qui mérite discussion, sur le fait que la Région outrepasserait ses prérogatives et que cela, au fond, ne concernerait pas directement les Normands…

Nous nous inscrivons en faux et nous prétendons qu’une Tradition normande bien ancrée fait de cette obsession de la paix une part importante de l’identité de la Normandie.

Séculaire terre d’affrontements car frontière maritime disputée, la Normandie a toujours su ce qu’était la guerre et, par suite, la paix. Cible et enjeu de la Guerre de Cent Ans, aux premières loges des conflits avec les puissances maritimes, envahies trois fois en moins d’un siècle, théâtre d’une bataille décisive en 1944, la Normandie, au cours des âges, a développé une sorte de culture de la volonté de paix par les initiatives de certaines personnalités ou en tant que lieu de rencontre de dirigeants.


Ils ont œuvré pour la paix…
Sans remonter à Guillaume Postel et à l’Abbé de Saint-Pierre, deux figures singulières de l’aréopage des politologues normands, le premier prônant une sorte de paix mondiale (concordia mundi) à l’époque de François 1er, le second rêvant d’une entente entre les grandes monarchies… Tous deux hissés en bonne place parmi les précurseurs honorés de l’O.N.U…

 N’oublions pas les deux aristocrates, Soudan de Pierrefitte et La Rochethulon et Grente, fondateurs du Souvenir Normand, dont le but était de rassembler tous les peuples du monde normand, du Canada à la Russie, de la Scandinavie à l’Italie du Sud et à la Sicile. Le Souvenir Normand a grandement contribué au rapprochement de l’Angleterre et de la France au moment de l’Entente Cordiale au début du XXe siècle.

Plus récemment, l’obstination de Me Girault, Maire de Caen, qui a mené à bien le projet du Mémorial pour la Paix, à Caen…

L’exemple peut aussi venir d’ailleurs : le professeur d’Onofrio, cet universitaire italien qui a organisé à Rome l’exceptionnelle exposition « I Normanni, popolo d’Europa » (Les Normands, peuple d’Europe)… Et n’omettons pas cette autre exposition significative « Russie viking, vers une autre Normandie » qui fit les beaux jours du Musée de Caen, en 2011…


La Normandie, terre de rencontre des dirigeants…

La Reine Victoria reçue à Eu par Louis-Philippe 1er, accueillie à Cherbourg par Napoléon III, le Tzar Nicolas II, faisant escale dans le port du Cotentin ou des Chefs d’État qui, en 2014, se rassemblèrent sur nos plages, la Normandie a souvent été un atout diplomatique de la France, et ce n’est pas un hasard si un plan de paix en Ukraine s’intitule le « format Normandie », auquel il est fréquemment fait référence.



Non, décidément, ce Forum pour la Paix n’a pas été une incongruité et nous devons en féliciter ses initiateurs.
 

Caen, le 28 juin 2018


C.N.O.




À nos divers correspondants

 

En deux mois, le Réseau du Cercle Normand de l’Opinion a publié sept « RÉPLIQUES NORMANDES » :

1er mai : « TROP, C’EST TROP  », à propos des entreprises privées chargées de relever les infractions automobiles liées aux dépassements de vitesse autorisée.  Par le C.N.O de Bernay

15 mai : « LES INDIFFERENCES DE CE BON NICOLAS  », à propos de l’absurde arasement des barrages du Sud-Manche. Par le C.N.O. de Brécey

22 mai : « INCORRIGIBLES ÉLUS NORMANDS  », à propos de la querelle sur le lieu de la reconstitution de l’esnèque La Mora de Guillaume Le Conquérant. Par le C.N.O. de Blonville-sur-Mer

11 juin : « MONT-SAINT-MICHEL : JUTEUSE POMPE A FRIC OU L’APPEL DE L’ARCHANGE  », à propos d’une utilisation du Mont qui ne tiendrait pas compte de la transcendance et de la normandité de ce haut-lieu. Par le C.N.O. de Caen

18 juin : « ESQUIVE ET INDULGENCE DU DÉPUTÉ NORMAND DAMIEN ADAM À SÉVIR CONTRE LES SQUATTERS  » à propos d’un débat en commission au Parlement sur l’impunité des squatters. Par le C.N.O. de Rouen

21 juin : « DU BUZINESS MEMORIEL ET DE LA FLAGORNERIE  », à propos des mesures de rétorsion américaines concernant l’embargo iranien et ses incidences en Normandie. Par le C.N.O. de Vimoutiers

28 juin : « LA VOCATION NORMANDE POUR LA PAIX », à propos du Forum pour la Paix organisé par la Région Normandie. Par le C.N.O. de Caen

 

Ces « Répliques Normandes » ont été envoyées sur le Net et/ou postées.

Quelques médias alternatifs (L’Etoile de Normandie, T.V. Norman Channel) les ont reprises intégralement. Quelques quotidiens ou hebdos – sans nous citer (mais ce n’est pas notre but) – ont abordé les questions soulevées en menant leurs propres enquêtes.

D’autres dossiers seront évoqués dans les semaines et les mois à venir… selon les inspirations des membres du Réseau du Cercle Normand de l’Opinion. Notre but est de susciter une opinion publique normande sur les questions qui intéressent la Normandie. Nous dresserons ainsi un bilan de nos interventions tous les deux ou trois mois. Restez à l’écoute du Réseau du Cercle Normand de l’Opinion !

Nous vous souhaitons un agréable été.

 

Louise-Marie TOUTAIN

Co-responsable du Réseau du C.N.O.


La Rédaction