Menu


 



Inscription à la newsletter







Partager ce site

Incorrigibles élus normands…

Mercredi 23 Mai 2018

Communiqué du Réseau citoyen du Cercle Normand de l'Opinion


Quand l’individualisme forcené s’exalte dans la formule « Sire de sei », se transforme en mesquinerie et jalousie, alors il n’y a plus qu’à espérer qu’un Bâtard, futur Conquérant, ne vienne en Normandie imposer sa rude autorité pour faire taire les dissidences et insuffler à tous le désir de se surpasser…

C’est ce que l’affaire du Mora inspire à l’opinion publique qui assiste, ébahie, à l’empoignade entre maires de la côte normande qui s’invectivent à qui mieux mieux à propos de l’éventualité d’un chantier de construction à l’identique de la célèbre esnèque offerte par Mathilde à son époux, Guillaume, Duc de Normandie, prétendant au trône d’Angleterre.

L’association qui a reconstitué L’Hermione avec le succès que l’on sait à Rochefort projette de bâtir la réplique du navire qui emmena Guillaume de Saint-Valéry sur Somme à Pévensey, tel qu’il est représenté sur la Telle du Conquest, à Bayeux.

On ne peut qu’être enthousiaste devant un tel projet qui, entre les réminiscences historiques toujours bienvenues pour la promotion de l’identité normande, pourrait constituer un pôle touristique et pédagogique pour les milliers de visiteurs du chantier.

L’association pense installer ce chantier-spectacle à Honfleur, où se trouve justement un emplacement disponible en ce lieu qui reçoit près de trois millions de visiteurs par an. Le chantier devrait durer plusieurs années.

Michel Lamarre, maire de Honfleur, accueille avec joie cette perspective. On le comprend. Mais les maires d’Houlgate, de Dives-sur-mer, de Cabourg viennent de tenir une conférence de presse pour dénoncer cet « accaparement de la mémoire ». Pourquoi faire cela à Honfleur ? Guillaume est parti de Dives…

A ce compte, on peut rétorquer que la Mora a été construite à Barfleur, que la traversée de la Manche s’est effectuée à St-Valéry sur Somme, que Guillaume appartient à toute la Normandie…

De telles polémiques, de tels accès de colère et de jalousie donnent une image négative de la solidarité normande : est-ce ainsi que l’on construit un élan régional créatif et communicatif ?

 

Blonville-sur-Mer, le 22 mai 2018


C.N.O.



La Rédaction