Inscription à la newsletter


Publicité

Guillaume le Conquérant

Gilles Pivard a dessiné la vie du Conquérant, façon "Tapisserie de Bayeux".


Un site à découvrir : "Telle une tapisserie ", une vidéo et le tout qui mériterait un livre illustré pour les jeunes et les moins jeunes !
Une belle réalisation de Gilles Pivard.







Partager ce site

La pratique de l’État en Région devient évanescente

Dimanche 3 Novembre 2019

​Communiqué du Réseau citoyen du Cercle Normand de l'Opinion


Définition du dictionnaire : Évanescent = qui disparaît, fugitif
Le Directeur régional de l’Environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) de Normandie a obtenu sa mutation en Occitanie. Nous tairons volontairement le nom de ce serviteur de l’État car ce n’est pas la personnalité de ce haut fonctionnaire que nous mettons en cause, mais une pratique de l’État en région qui va s’accélérant : « les territoires » (comme ils disent) deviennent les étapes des évolutions de carrière dans la haute fonction publique.
Le système institutionnel et administratif français repose sur une sorte de dialogue – plus qu’une complémentarité – entre le mouvement de décentralisation des institutions et le mouvement de déconcentration de l’administration de l’État. Ce n’est pas le lieu, ici, d’en apprécier l’efficacité ou d’en dénoncer la complexité ou les faux-semblants, mais de regarder si ces deux mouvements évoluent au même rythme. Les Élus, d’un côté, les hauts fonctionnaires de l’autre, doivent bien se connaître (gage d’efficacité) et devraient idéalement exercer leurs prérogatives respectives dans des temps assez longs pour mener à bien les projets complexes qui jalonnent l’existence des collectivités.
Que faut-il penser de la valse des Préfets ? Prenons l’exemple de la Seine-Maritime depuis 1982 (date à laquelle les Préfets, commissaires de la République, y sont aussi devenus Préfets de Région)…
16 Préfets en 36 ans !
  1. 1982 : M. Géromini
  2. 1985 : M. Silberzahn
  3. 1989 : M. Quyollet
  4. 1992 : M. Proust
  5. 1997 : M. Lépine
  6. 1998 : M. Fontenest
  7. 2003 : M. Aribaud
  8. 2004 : M. Cadoux
  9. 2006 : M. Carenco
  10. 2007 : M.Thénault
  11. 2009 : M. Caron
  12. 2012 : M. Bousquet
  13. 2013 : M. Maccioni
  14. 2016 : Mme Klein
  15. 2017 : Mme Buccio
  16. 2019 : M. Durand

Ces personnes – de qualité – peuvent-elles vraiment prendre leurs marques dans une fonction qui exige, outre des compétences, des capacités d’aménité avec les interlocuteurs locaux, de la constance et de la détermination pour aboutir dans les entreprises menées en commun avec les Élus ?
Madame la Préfète Buccio, avant d’être mutée dans une autre fonction, a autorisé le surstockage des matières dangereuses chez Lubrizol et Normandie Logistique et c’est le Préfet Durand qui assume la catastrophe du 26 septembre…
Le D.R.E.A.L. part en Occitanie alors que les miasmes délétères de Lubrizol stagnent encore sur le site…
Que dire encore du « turn over » des S.G.A.R. (Secrétaires généraux aux affaires régionales) ou du carrousel des Directeurs des Grands Ports Maritimes ? Et l’on s’étonne du manque de continuité de la politique portuaire nationale dans un domaine où une pratique différente, comme dans les ports belges ou néerlandais, a le résultat que l’on sait !

En ces temps où il convient de constater le taux insuffisant de réalisation des Contrats de Plan Etat-Région (C.P.E.R.) et des Contrats de Plan État – Interrégionaux (C.P.E.I.R.), il est constant de s’apercevoir que l’État ne tient pas ses promesses et que le représentant de l’État en région, à savoir le Préfet Régional, n’est jamais le même qui mène jusqu’à son terme l’accomplissement du contrat. Vis-à-vis de ses interlocuteurs locaux, il lui est facile alors… de ne pas perdre la face… Et la Région, dans tout cela ?

Rouen, le 2 novembre 2019
C.N.O.


La Rédaction