TVNC : Normandie, d'actions et d'infos




Inscription à la newsletter


Publicité

Guillaume le Conquérant

Gilles Pivard a dessiné la vie du Conquérant, façon "Tapisserie de Bayeux".


Un site à découvrir : "Telle une tapisserie ", une vidéo et le tout qui mériterait un livre illustré pour les jeunes et les moins jeunes !
Une belle réalisation de Gilles Pivard.







Partager ce site

La collection "Historia"

Vendredi 31 Janvier 2020

"Les Normands doivent se réapproprier leur Histoire".  La revue Culture Normande, par les voix de Didier Patte et Serge Sochon, a entrepris d'aller à la rencontre des Normands lors de dizaines de conférences-causeries aux cours desquelles différents épisodes de l'histoire de la Normandie sont exposés.

À la demande de ce public, curieux et très participatif, il a été décidé de reproduire sur DVD, accompagné de livrets explicatifs, tous les thèmes évoqués dans ces séances très amicales qui se sont déroulées das maintes communes de Normandie. 

Une première série de douze DVD est en cours de production : ils seront livrés au Public en 2019. 

 

Michèle Le Flem 

Directrice de Culture Normande

Disponible sur le site des Éditions d'Héligoland


Les léopards de Normandie : origines et significations

La collection "Historia"
Les léopards de Normandie symbolisent cette région, qui fut autrefois une Province, certains disent une Nation. Mais d'où viennent ces félins qui n'ont jamais fréquenté les forêts normandes ? C'est cette histoire singulière, non exempte de controverses, que Didier Patte essaie de démêler dans cette enquête héraldique aux rebondissements étranges. 
  • D'où viennent-ils ? 
  • Sont-ce des lions ou des léopards ? 
  • Pourquoi sont-ils "passants" ? 
  • Et leur nombre ? 
Rien que ce dernier point fait l'objet d'une polémique au sein des Normands les plus convaincus ! Ce sera aux lecteurs de se faire une opinion à partir des éléments d'explications recueillis par Didier Patte. 

• DVD accompagné d'un livret de 24 pages richement illustré.


Guillaume le Conquérant en procès

La collection "Historia"
En 1987, la Normandie a commémoré le neuvième centenaire de la mort de Guillaume et, à cette occasion, nous sommes un certain nombre à avoir été surpris par une avalanche de critiques formulées à l’égard du Duc – Roi.
À telle enseigne que nous avons décidé de rassembler l’ensemble des griefs que, de façon anachronique le plus souvent, d’aucuns ont adressés à sa mémoire et, dans un simulacre de procès posthume, nous allons donner la parole à l’accusation, puis, comme il se doit, nous laisserons la défense s’exprimer.
Quant au jugement, ce sera aux auditeurs de ce DVD, constitué en jury (vieille institution judiciaire normande d’ailleurs) de se prononcer.
Un tel exercice nous permettra de balayer les points les plus saillants de la vie de celui que le grand écrivain normand, Jean de La Varende, a dénommé le Bâtard Conquérant.

• DVD accompagné d'un livret de 24 pages richement illustré.


Marins et découvreurs normands : de Jean de Béthencourt à Jules Dumont d’Urville

La collection "Historia"
La Normandie est fille de la mer, la Manche, et du fleuve, la Seine. C’est une région maritime. Longtemps, pour le Royaume de France, la plus importante province maritime tournée vers l’Océan, avec la Provence pour la Méditerranée.
Historiquement née d’une invasion maritime à l’époque des Vikings, la Normandie avait fait de la Manche son trait d’union avec l’Angleterre au temps de l’ensemble anglo-normand. La triste séparation de 1204 en a fait une province-frontière, avec des alternances de rivalités et d’échanges avec la Grande Île, tandis que le Royaume la considérait comme sa fenêtre sur l’extérieur océanique.
La Normandie, par ses marins, ses aventuriers, ses découvreurs, ses cosmographes, ses explorateurs et ses savants a été la fenêtre ouverte sur le monde de la France. Sa première vocation est bien maritime.
De ses différents empires coloniaux dont ils ne restent que des confettis – selon le mot d’un de ses détracteurs – la France ne garde que des territoires épars dont la plupart ont été « découverts » par des Normands : la Martinique, la Guadeloupe, la Terre Adélie, l’îlot de Clipperton, les Îles Saint-Pierre et Miquelon… Témoignages d’un grand passé dont nous pouvons, nous, Normands d’aujourd’hui, être fiers.
• DVD accompagné d'un livret de 32 pages richement illustré.


Les Ducs de Normandie

En 911, le chef viking Rolf le Marcheur devient le premier duc d’un pays qui va désormais s’appeler la Normandie.
En 1204, Jean Sans-Terre, après la chute du Château-Gaillard, perd son héritage normand. Entre ces deux personnages, pendant près de trois siècles, la Normandie a vu se succéder de nombreux souverains, vaillants ou rusés, paillards ou dévots, infortunés ou chanceux, dont le plus célèbre reste à jamais Guillaume le Conquérant, mort voici plus de neuf cents ans, en 1087.
L'écrivain-journaliste Jean Mabire, militant régionaliste lié au Mouvement Normand, publia en 1986, aux Éditions Lavauzelles une passionnante biographie des "Duc de Normandie". Ce sont ces textes que Guillaume Éloy, présentateur de TVNormanChannel, vous propose dans une série de trois DVD :
  • Acte I : Les Rollonides
  • Acte II : Guillaume le Conquérant et ses fils
  • Acte III : Les Plantagenêts

La collection "Historia"

La collection "Historia"

La collection "Historia"

La Normandie : cible et enjeu de la Guerre de 100 ans

La collection "Historia"
Ce que l’on appelle « La Guerre de Cent Ans » est une période de l’histoire de l’Europe occidentale qui dure, en fait, de 1328 à 1453. C’est la fin tragique du Moyen Âge, si, toutefois, on devait admettre l’évolution historique en tranches bien définies. Les XIVe et XVe siècles – outre le caractère mouvementé des combats entre les protagonistes du conflit entre les royaumes de France et d’Angleterre – sont dominés par les conséquences démographiques et économiques désastreuses de la terrible Peste noire qui liquida un bon tiers de la population de l’Europe occidentale… D’où une impression générale de pessimisme et de fatalité, accentuée par les violences généralisées quoiqu’intermittentes. Car c’est une autre caractéristique du conflit dénommé « Guerre de Cent Ans » : les périodes de trêves alternent avec les batailles rangées, le brigandage des soudards « au chômage ». Telle province est à l’abri du conflit, telle autre vit une crise intérieure ou se retrouve théâtre des principales opérations de guerre. Parmi celles-ci, la Normandie est, non seulement aux premières loges, mais elle est souvent l’objet même du conflit, soit comme cible, soit comme enjeu et, de ce fait, l’on doit avoir une lecture normande de la Guerre de Cent Ans, en ayant conscience que la Normandie est à la fois actrice, objet de convoitises, victime de cette période troublée.

• DVD accompagné d'un livret de 24 pages richement illustré.


Trois héros normands de la Première Croisade

Le mouvement des Croisades est assurément l’un des événements les plus emblématiques de l’histoire de l’Europe occidentale. Élevé au rang de mythe fondateur, notamment par la noblesse qui s’y référait lorsqu’elle voulait prouver son antériorité, prétendant « remonter aux Croisades », il influence toujours l’imaginaire européen et reste encore le témoignage d’une aventure humaine hors du commun. Nicée, Dorylée, Antioche… Le rôle des contingents normands de Normandie et des Normands d’Italie fut souvent décisif et, à la tête de ces Normands, trois personnalités se détachèrent :
  • Robert Courteheuse, Duc de Normandie,
  • Bohémond de Hauteville, Prince de Tarente
  • et son neveu Tancrède.
Ils furent les trois héros normands de la Première Croisade, mais il convient de ne pas oublier de nombreux autres Normands qui jouèrent une partition glorieuse au cours de cette prodigieuse aventure.

• DVD accompagné d'un livret de 24 pages richement illustré.


L'épopée des Normands en Italie du Sud

De l’an mil jusqu’en 1268, des Normands, venus de Normandie, et leurs descendants, se sont imposés en Méditerranée et ont bâti un Royaume et un espace normands qui ont grandement influencé l’histoire de l’Europe et du Proche Orient, développant une civilisation originale fondée sur un syncrétisme fructueux de toutes les influences méditerranéennes.
Concomitante de la Conquête de l’Angleterre et de la création de l’espace anglo-normand, l’épopée normande, en Italie du Sud et en Sicile, est l’autre face prestigieuse de la réussite des « Normands, peuple d’Europe », hommage rendu en ces termes lors d’une célèbre exposition, présentée à Rome et à Paris, à la fin du siècle dernier, à l’extraordinaire faculté d’adaptation de la population du Duché de Normandie issue du croisement des Gallo-Francs de l’Empire carolingien et des envahisseurs scandinaves, les Vikings.
Il est dommage que cette épopée normande soit mal connue des Normands d’aujourd’hui alors qu’en Sicile, par exemple, on considère la période normande comme la plus glorieuse de l’histoire de la Grande Ile, et que, partout en Italie du Sud et en Sicile, les témoignages architecturaux normanno-byzantins ou arabo-normands sont l’un des attraits d’un tourisme culturel particulièrement apprécié.

• DVD accompagné d'un livret de 24 pages richement illustré.


841-1035 : et la Normandie devint… normande

911 – 1911. C’était il y a plus d’un siècle. Partout en Normandie, une immense ferveur rassemblait les Normands, qui se souvenaient qu’à l’automne 911, un chef viking, Rollon fondait une principauté, le futur Duché de Normandie, lequel, trois siècles plus tard, en 1204, fut annexé au Domaine royal pour devenir une province conservant tous ses privilèges, dont la Coutume de Normandie.
911 – 2011… puis 2019 : une nouvelle fois, les Normands se souviennent. Avec l’appui des Autorités régionales, car, fait nouveau : la Normandie existe vraiment depuis le 1er janvier 2016. Elle n’existait plus officiellement depuis 1789, partagée d’abord en cinq départements, puis, plus récemment, en deux demi-régions, la Haute et la Basse Normandie. Sa réunification au sein d’une seule Région renforce dans les esprits un sentiment d’appartenance fort qui se fonde en premier sur un intérêt renouvelé pour les origines de cette portion de territoire de l’ex-Gaule, devenue France, et qui a pris le nom de Normandie, pays des Hommes du Nord.
Il nous faudra répondre à la question : le futur Duché de Normandie était-il viable ?
Nous limiterons donc notre parcours historique de 841, première apparition des Vikings en notre contrée, à 1035, fin du règne du Duc Robert le Magnifique, père de Guillaume, le futur Conquérant.

• DVD accompagné d'un livret de 28 pages richement illustré.


Les libertés normandes de la Coutume de Normandie à la Charte aux Normands, et au Parlement de Normandie (911-1789)

Tout au long de leur histoire, les Normands – par leurs représentants – cherchèrent à sauvegarder leurs « privilèges ». Le mot « privilège » doit être compris dans un sens non péjoratif : il s'agit, ni plus, ni moins, de « lois et règles particulières », en bref : les « libertés normandes ».
La fin de l'Ancien Régime, notamment par la Nuit du 4 août 1789, qui marque la fin de tous les « privilèges », signifia en clair que, désormais, il n'y aurait plus de régime particulier pour la Normandie, que les Normands, devenus des citoyens français, vivraient sous un régime et des lois identiques comme sur toute l'étendue du territoire national.
En 2014, il aurait fallu commémorer l'octroi par le Roi Louis X le Hutin de la fameuse CHARTE AUX NORMANDS, un texte auquel les Normands, comme nous le verrons, ont été très attachés jusqu'en 1789. C'était il y a sept siècles et ce « monument juridique » a été le symbole des libertés normandes pendant plus de quatre-cents ans.
Il mérite donc d'être évoqué, analysé, respecté sinon admiré.

• DVD accompagné d'un livret de 24 pages richement illustré.

La Rédaction