Inscription à la newsletter


Guillaume le Conquérant

Gilles Pivard a dessiné la vie du Conquérant, façon "Tapisserie de Bayeux".


Un site à découvrir : "Telle une tapisserie ", une vidéo et le tout qui mériterait un livre illustré pour les jeunes et les moins jeunes !
Une belle réalisation de Gilles Pivard.








Partager ce site

Disparition du Professeur Armand Frémont

Mercredi 6 Mars 2019

​​Communiqué n°267 - Semaine 10


Quelques semaines après le décès du professeur François Gay nous parvient la triste nouvelle de la disparition de son collègue et ami, Armand Frémont, dont la plus grande partie de la carrière universitaire s’est déroulée en la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Caen.

 

Armand Frémont, c’était LE géographe de la Normandie. Son ouvrage magistral, LA NORMANDIE, paru dans la collection Atlas et Géographie de la France moderne (Flammarion – 1977), fera longtemps autorité et demeure incontournable pour qui veut connaître intimement les terroirs normands. Mais Armand Frémont était aussi l’observateur fin et perspicace des hommes et femmes de Normandie. S’appuyant sur des statistiques « bien réelles », comme il se plaisait à le dire, Armand Frémont a dressé un portrait lucide et pénétrant des PAYSANS DE NORMANDIE (Flammarion – 1981). Et, en 2009, il conclut un de ses derniers livres, LA NORMANDIE SENSIBLE par cette déclaration d’amour pour notre région :

« La Normandie est mon pays, mon laboratoire, mon terrain de jeu et de plaisir, ma plus belle lecture »

(Éditions du Cercle de l’Art).

 

Armand Frémont était du Havre. Il a fait carrière à Caen et a aimé le Pays d’Auge où il se reposait : la Normandie, il l’avait pleine et entière dans son cœur et dans son âme. Aussi n’est-il pas surprenant que cet universitaire ait été à l’origine du désormais célèbre Cercle des Douze, puis Quinze Géographes, dont les travaux ont été si déterminants pour convaincre le pouvoir central de reconnaître l’unité et la cohésion de la Région normande. Armand Frémont a pris position sur la nécessaire réunification, sur le devenir de l’Axe Seine qu’il n’imaginait pas distinct du reste de la Normandie, sur l’ambition non encore reconnue de constituer une vraie métropole normande à partir des cités de Rouen, Caen et Le Havre. Son message, comme celui du professeur Gay, est clair : il est indispensable que les trois villes normandes s’entendent pour que la Normandie ne soit pas mise en coupe réglée par la tentaculaire conurbation parisienne. La voix d’Armand Frémont manque déjà. Elle était déterminée, équilibrée et… écoutée.

 

En rendant hommage au professeur Armand Frémont, le Mouvement Normand le remercie de n’avoir jamais désespéré de la Normandie et d’avoir ainsi contribué à sa renaissance le 1er janvier 2016. Il fut l’un des artisans du miracle normand.


Didier PATTE, porte-parole et ancien Président du Mouvement Normand

Pour toute correspondance : 
• Didier Patte. 87, rue de la République. 76940 – La Mailleraye sur Seine (Commune nouvelle d’Arelaune en Seine)
• d.patte948@laposte.net

La Rédaction