TVNC : Normandie, d'actions et d'infos








Inscription à la newsletter







Partager ce site

Députée ou Première ministre, la Normandie attend beaucoup de vous, madame Borne !

Dimanche 17 Juillet 2022

​Communiqué du Réseau citoyen du Cercle Normand de l'Opinion


Nous ne nous plaçons pas au plan politique : Vous avez été choisie par le Président de la République comme Première ministre et Vous avez reçu l’onction du suffrage universel dans la Vè circonscription du Calvados : quoi qu’il arrive, que Vous restiez longtemps dans Vos hautes fonctions ou que Vous redeveniez simple députée, vos liens avec la Normandie resteront forts et la Normandie attend beaucoup de Vous, Madame Borne !

D’autant plus que personne ne conteste Votre compétence et Votre expérience dans le dossier des mobilités.

Élue d’une circonscription qui, plus que toute autre en Normandie, souffre de son enclavement routier et de la médiocrité de ses liaisons ferroviaires, les Normands Vous disent qu’il est impératif de renforcer la ligne Paris–Granville et que Vire, grand centre d’activités industrielles diversifiées, a un besoin pressant de se brancher par une 2 x 2 voies à l’A. 84 et, plus généralement, de contribuer à la réalisation de la Diagonale normande reliant la Côte à L’Aigle, passant par Argentan, et, ainsi désenclaver tout le sud de la Normandie.

La Normandie, d’ailleurs, dans l’ensemble, connaît un retard au plan ferroviaire et routier : ce qui aurait dû être réalisé à la fin du XXe siècle ne l’a pas été pour cette Région ; depuis quatre décennies, la Normandie a été ÉCARTÉE des préoccupations gouvernementales, d’où des défaillances graves et des anomalies dans les trames ferroviaires et routières : quelques exemples suscitent l’incompréhension de l’opinion…

  • Le contournement Est de Rouen (on en parle depuis 1972 !), véritable obstacle sur l’itinéraire européen Calais – Bayonne.
  • La RN 31 (Rouen — Beauvais — Reims) , calamiteuse.
  • La RN 27 (desserte de Dieppe), non terminée.
  • La RN 12, non intégralement mise aux normes et certains axes essentiels (Diagonale normande, desserte du Mortainais, liaison Coutances – Saint-Lô, etc.)
  • Au plan ferroviaire, outre l’insuffisance de la ligne Paris-Granville, le projet stratégique de la Ligne Nouvelle Paris-Normandie reste dans les limbes, priorité étant donnée à la restauration ou au renforcement des lignes existantes trop longtemps laissées en déshérence depuis trente ans.

Ne parlons pas non plus de la modernisation de la navigabilité sur la Seine : au moment où l’on finance abondamment le Canal Seine-Nord-Europe, il faudrait, à tout le moins, que l’État consentît, via Voies Navigables de France, un effort significatif pour être, sur l’Axe Seine, à la hauteur de la progression du trafic fluvial vital pour les Ports de la Basse-Seine.

Madame Borne, il faut un plan d’urgence pour désenclaver la Normandie : une carte des liaisons en France montre à l’évidence que la Normandie a un grave problème d’infrastructures : il faut que Vous en teniez compte pendant le mandat qui est le Votre.



Cercle C.N.O. du Bocage, le 10 juillet 2022


La Rédaction

Actualités | La Normandie, vue du ciel | Les communiqués du MN | Les communiqués de l'ODIN | Répliques Normandes | Normandie Challenge | Les cinq minutes de l'héraldique | Éphémérides normandes | Que lire ? avec Jean Mabire | À Thor et à raison… | Rencontres & Débats | Paroles d'élus | Santé | Politique d'abord ! | Publicité | Culture & Patrimoine | Conférences | Le Direct | Textes fondateurs du MN | Les débats | Aidez-nous | Prechi d'cheux nous | En coulisse | Salon des Muses | Lire sous les Pommiers | Idavoll | Éducation & Enseignement