TVNC : Normandie, d'actions et d'infos








Inscription à la newsletter


Guillaume le Conquérant

Gilles Pivard a dessiné la vie du Conquérant, façon "Tapisserie de Bayeux".


Un site à découvrir : "Telle une tapisserie ", une vidéo et le tout qui mériterait un livre illustré pour les jeunes et les moins jeunes !
Une belle réalisation de Gilles Pivard.






Partager ce site

De la difficulté de… battre la campagne

Mercredi 16 Mars 2022

​Communiqué du Réseau citoyen du Cercle Normand de l'Opinion


De l’avis de tous les observateurs qui s’échinent à la télévision, la campagne présidentielle ne suscite pas l’intérêt que devraient imposer les nombreux problèmes qui se posent pour tous les citoyens. Les débats de fond sont édulcorés et l’électorat comme anesthésié. Les causes en sont multiples, les unes « externes » (Covid – Guerre d’Ukraine – Inflation et baisse du pouvoir d’achat qui en découlent, etc.). D’autres sont « internes » : confiscation du pouvoir politique et médiatique par le Système et par le dévoiement de la Constitution de la Ve République (Quinquennat = transformation du Parlement en chambre d’enregistrement – Remise en cause des équilibres que prévoyaient initialement les institutions – Pouvoir de censure d’un Conseil Constitutionnel nullement destiné à exercer ce rôle – Judiciarisation de la vie politique et tendance au gouvernement des juges – Refus du contre-balancier du Référendum par la crainte du populisme au sein de l’élite oligarchique… Etc.).

À quelques semaines du scrutin du premier tour des présidentielles, on ne nous suggère que trop que les jeux sont faits : dès lors, à quoi bon le choc des idées ? Ce qui est le ressenti au plan national devient une évidence au plan régional : le devenir de la Normandie (c’est pareil pour les autres Régions) n’intéresse pas vraiment les candidats, leurs « staffs » et la sphère médiatique. Certains diront que c’est normal car les problèmes nationaux (voire internationaux) sont d’une tout autre ampleur. Pourtant, il existe des problèmes régionaux qui sont d’importance nationale et il serait souhaitable que les femmes et les hommes qui briguent la direction de l’État fissent l’effort de s’exprimer sur les rapports de l’État et des collectivités territoriales sur ces sujets d’importance nationale qui trouvent leurs traductions dans l’orientation des Régions. Quelques exemples sont à méditer :


  • L’Aménagement de la Vallée de la Seine et la gouvernance des Grands Ports Maritimes.
  • La politique énergétique (pour la Normandie, c’est essentiel : quelle nouvelle place pour le nucléaire ? Quel rôle accorder aux énergies renouvelables – éoliens terrestre et off-shore, solaire, méthanisation, géothermie, etc.).
  • La politique environnementale adaptée aux spécificités de la Région (les déclarations des leaders nationaux sont trop vagues, souvent macro-économiques, alors que leurs applications sur le terrain n’ont pas le même impact partout).
  • On parle de réindustrialisation : à l’échelon normand, c’est quoi ? L’automobile, l’aéronautique, l’option hydrogène – pour ne citer que ces filières – sont d’importance nationale et vitale pour la Normandie.
  • La démographie, dont la politique familiale, est une cause nationale avec des déclinaisons différentes selon les Régions, le rural, l’urbain et le péri-urbain. La désertification rurale et l’encadrement par les Services Publics, de même que la politique de santé ou du logement, sont des sujets essentiels avec des approches différentes selon les Régions.
  • Et, surtout, l’Aménagement du territoire est une affaire d’État qui doit être gérée en collaboration avec les Régions : quelles sont les positions des différents candidats à ce sujet ?

On peut multiplier à l’envi ces exemples. L’absence de véritable campagne qui se dessine actuellement sera lourde de conséquences et il n’est même pas certain que le corollaire des élections présidentielles escamotées, à savoir les élections législatives, ne connaisse pas la même atonie. On n’est donc pas loin de la crise de régime. Peut-être en prendra-t-on conscience par le chiffre des abstentions ?

« Les questions non résolues sont mortelles pour les peuples »

 
Club CNO de Caen
Le  15 mars 2022

 

La Rédaction

Nouveau commentaire :
Twitter