Connectez-vous S'inscrire
Samedi 20 Décembre
TVNC

Bienvenue sur TVNormanChannel, web télé de notre monde normand.


Ne boudons pas notre plaisir !

Lundi 12 Septembre 2011

Communiqué hebdomadaire du Mouvement Normand


Ne boudons pas notre plaisir !
Les présidents des deux demi-régions normandes viennent de se réunir le 7 septembre à Rouen pour faire le point sur les nécessaires coopérations inter-normandes. La presse (Ouest-France du 8 septembre ; Paris-Normandie du 9 septembre) s’en est fait largement l’écho et nous reproduirons le texte du communiqué commun qui en est résulté dans le numéro 321 de l’Unité Normande – parution fin septembre -.

Cette démarche, somme toute naturelle, renoue avec la politique de rapprochement des deux collectivités régionales normandes, qui s’était quelque peu assoupie ces trois dernières années et l’on s’aperçoit que les indispensables convergences fusionnelles inter-normandes sont le gage d’une véritable prise en compte globale de la problématique normande confrontée aux défis de la mondialisation, du projet Grand Paris – Axe Seine et de l’avenir même de la Normandie.

Certes, tout cela n’est pas exempt d’arrière-pensées électoralistes et partisanes. C’est, là, la loi du genre et cela constitue une vraie réponse aux déclarations d’intention gouvernementales, telles qu’elles ont été exprimées, lors du Colloque Axe Seine du printemps dernier, par Monsieur Bruno Le Maire, ministre de l’Aménagement du Territoire (cf son discours reproduit dans le numéro 320 de l’Unité Normande).

Les sujets abordés sont cruciaux et devraient faire l’objet d’un très large consensus au sein de l’opinion publique, qu’elle de droite ou de gauche. En tout cas, le Mouvement Normand appuie chacun des points abordés, à savoir :
• Les liaisons ferroviaires vers Paris et, au-delà, les interconnexions T.G.V. et les couloirs de fret reliant la Normandie avec le reste de l’Europe.
• La promotion de l’aéroport interrégional de Deauville – Normandie.
• La nécessité d’une prise en compte globale de la Normandie dans le projet Axe Seine.
• La stratégie convergente à l’international des collectivités normandes. A ce sujet, nous eussions aimé que l’on profitât de l’occasion pour organiser une vraie délégation commune normande auprès des institutions européennes à Bruxelles.
• La mise en place d’un fonds d’amorçage pour les entreprises normandes.
• Une ambition partagée sur la filière éolienne off-shore. Il eût été bon qu’en la circonstance les deux demi-régions normandes missent en commun leur expertise en matière de politique énergétique nucléaire.
• La volonté de réaliser – enfin ! – le Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur (P.R.E.S.) Normandie – Université et le projet d’une Université numérique en région.

Il nous paraît emblématique la volonté de création d’une marque « Normandie », symbole d’ambition et d’excellence.Cela rejoint toutes les convergences fusionnelles normandes déjà réalisées : une seule Chambre Régionale d’Agriculture, un seul Comité Régional du Tourisme, un même Comité du Littoral, l’Etablissement Public Foncier de Normandie (E.P.F.N.), l’approche identique d’Air Normand, le rapprochement des Chambres Régionales de Commerce et d’Industrie, sans compter la fusion des Caisses d’Epargne... Il reste beaucoup à faire, notamment la création d’un ensemble métropolitain normand ou un Observatoire Culturel de Normandie, etc.

Tout cela est une affaire de volonté politique : les prochaines échéances électorales devraient être l’occasion, pour les uns comme pour les autres, d’élaborer un véritable PROJET NORMAND, pouvant rallier l’adhésion du plus grand nombre de citoyens normands, surtout si l’on affiche l’exigence d’intéresser tous les terroirs normands, qu’ils soient centraux, séquaniens ou situés sur les franges du territoire régional.

Tous les Normands doivent se sentir concernés. Notre devenir sera collectif ou ne sera pas !

Guillaume LENOIR

Rédaction TVNC