Connectez-vous S'inscrire
Vendredi 24 Octobre
TVNC

Bienvenue sur TVNormanChannel, web télé de notre monde normand.


De l'importance des sports, facteurs de développement économique et identitaitre

Mercredi 6 Octobre 2010

Communiqué hebdomadaire du Mouvement Normand


De l'importance des sports, facteurs de développement économique et identitaitre

Jusqu’à maintenant, les sports n’avaient pas été très prégnants dans les préoccupations du Mouvement Normand. La réalisation, semaine après semaine, du journal télévisé de TVNormanChannel nous a amenés à prendre en compte l’actualité sportive régionale. Nous avons aussi aidés en cela par les ouvrages de Jacques Simon, collecteur soigneux et avisé des gestes sportives normandes, exaltant tantôt Jacques Anquetil, qu’on ne présente pas, tantôt le club de football le plus ancien de France, le H.A.C., les « ciel et marine ». Récemment, aussi, nous avons reçu un ouvrage sur Gérard Saint, malheureux coureur cycliste argentanais, disparu accidentellement à l’aube d’une carrière qui s’annonçait prometteuse…

Bref, nous avons donc porté notre attention sur l’actualité sportive normande, depuis quelques mois, et nous allons essayer d’en tirer quelques enseignements.

Tout d’abord une intense mobilisation parmi la population et il n’y a pas que des sportifs de gradins : le nombre de pratiquants est considérable et il ne faut pas voir que l’incontournable football. De nombreux sports accueillent des milliers de licenciés et la palette est large, avec quelques spécialités plus suivies en Normandie qu’ailleurs : le hockey sur glace, avec les Dragons de Rouen et les Drakkars de Caen, le tennis par lequel la Fédération de Normandie tient une place enviable en France, le cyclisme, avec sa compétition-phare, le Tour de Normandie, la voile, les sports équestres, le golf, la natation, l’athlétisme où de nombreux Normands brillent… et tous les autres sports que nous ne citerons car nous en oublierions. Des villes se distinguent par la pratique sportive, mais la Normandie s’enorgueillit en outre d’être le théâtre de grandes compétitions, dont la notoriété rejaillit sur toute la région normande.

C’est ainsi qu’aux lendemains de la triste prestation de l’équipe de France de football en Afrique du Sud, la Normandie a réconcilié le public avec ce sport en organisant coup sur coup le Championnat du monde militaire de Foot féminin et l’Euro de foot des moins de 19 ans, le tout s’étant bien déroulé, tant au plan de l’organisation que de l’ambiance et, même, des résultats.

Cet été, les ports normands du Havre, Caen-Ouistreham et Cherbourg ont connu la fièvre de la course à la voile de la Solitaire du Figaro… Grand concours de spectateurs, grande publicité pour les villes étapes et les entreprises d’accastillage. On a connu aussi le Championnat de France de Chars à voile sur la plage d’Asnelles, le triomphe du Rouen Hockey Club dans la Coupe Magnus… Et bien d’autres compétitions qu’il serait fastidieux d’énumérer et qui, toutes, ont provoqué des concours de population assistant à de beaux spectacles.

Bien évidemment, nous ne saurions passer sous silence les nombreuses compétitions hippiques, de renom international, qui sont un des charmes les plus reconnus de la Normandie estivale.

D’ores et déjà, la Normandie se prépare pour l’organisation, en 2014, des Championnats Mondiaux de Sports Equestres, qui feront converger les projecteurs de l’information de toutes les télévisions du monde sur le pays du cheval par excellence.

Nous en tirerons fierté et profit : les Normands doivent se mobiliser pour cet événement de première importance.

Dans la répartition des différents « directorats » (i – e les commissions thématiques de travail) du Mouvement Normand, nous avons placé les sports dans le Directorat Brun (activités économiques et sociales) où ils sont regroupés sous la rubrique « Economie sportive ». C’est réducteur, bien entendu, mais cela donne l’idée que nous nous faisons de cette activité , que nous aurions pu placer parmi les loisirs.

Nous  considérons qu’avant le sport-loisir ou le sport spectacle, il y a la réalisation et l’entretien des infrastructures sportives. Que ce soient les courts de tennis, les terrains de foot, les stades d’athlétisme, les piscines, les patinoires, etc… ou que ce soient les écoles de formation, l’aide régionale aux athlètes de haut niveau et leur encadrement, il y a toute une organisation, tout un investissement des collectivités dont l’ampleur est considérable. Rouen va bientôt se doter d’un Palais des Sports, Le Havre va réaliser un grand stade pour le football, la halle d’athlétisme de Val de Reuil est une réussite, l’ensemble équestre de Mauquenchy sont des exemples – uniquement puisés dans la seule Normandie orientale : que nos amis bas-normands complètent de leur "coté"… – de l’ambition sportive de la Normandie.

Mais le sport, c’est aussi un facteur de développement d’une identité normande de bon aloi : dernièrement dans « Ouest-France », une photo représentait les supporters du Stade Malherbe de Caen. C’était un foisonnement de drapeaux normands, léopards ou Croix de Saint Olaf. Il y avait indiscutablement une communion populaire où s’exprimait une fierté normande.

Ne boudons pas notre plaisir !

Pour le Directorat Brun (Activités économiques et Sociales) du Mouvement Normand 

Geneviève FLAMENT, Documentaliste de T.V. –Norman Channel 



Rédaction TVNC